Russe

En fonction de vos contraintes et de vos objectifs, on vous aide à choisir la modalité de cours qui vous convient avec un parcours adapté et la possibilité de commencer à n’importe quel moment :Alfabeto ruso

1.- En présentiel

2.- À distance ou cours en ligne

►CONTACTEZ-NOUS◄ (en savoir plus)

  • web conférences ou en temps réel
  • cours écrits, matériel téléchargeable complémentaire, devoirs à faire corriger

Le cours de langue choisi selon votre niveau (A1, A2, B1, B2, C1, C2), est déterminé suite à un test.

L’alphabet cyrillique et la langue russe (un peu d’histoire) :

Les Slaves orientaux sont les peuples slaves parlant les langues slaves orientales. Les langues russe, ukrainienne et biélorusse sont issues du creuset linguistique slave oriental à l’époque de la Rus’ de Kiev. L’histoire des Slaves de l’Est, avant le milieu du IXe siècle est peu connue. Les rares documents rédigés en langue écrite remontent au milieu du IXe siècle.

L’année 860, deux moines grecs Cyrille et Méthode ou leurs disciples réalisent pour l’évangélisation des Slaves l’alphabet connu depuis, sous le nom de cyrillique à partir du grec et commencent la traduction dans le dialecte bulgare des environs de Salonique, des livres saints et des textes liturgiques. L’alphabet cyrillique de trente lettres est alors né, (bulgare et macédonien : кирилица ; en russe : кириллица ; en ukrainien : кирилиця ; en biélorusse : Кірыліца ; en ruthène/rusyn : кырилиця ; en serbe : ћирилица et ćirilica).

L’alphabet cyrillique est principalement utilisé pour écrire plusieurs langues slaves, plus spécifiquement, les langues des peuples slaves orthodoxes, (les peuples slaves catholiques ayant adopté l’usage de l’alphabet latin) :

Il sert également à écrire de nombreuses langues non slaves ou non indo-européennes parlées sur le territoire de la Russie, comme l’oudmourte, le khanty, le nénètse ou l’ossète, ainsi que le mongol ou même le doungane, un dialecte du mandarin, complété souvent par des signes diacritiques ou des caractères spéciaux, destinés à noter des phonèmes qui n’existent pas en russe. On peut consulter à ce propos l’article Diacritiques de l’alphabet cyrillique. L’alphabet cyrillique est également utilisé pour écrire des langues turkophones d’anciens pays de l’URSS, comme le Kazakh au Kazakhstan ou l’Ouzbek en Ouzbékistan.

De nos jours l’alphabet cyrillique est employé non seulement par les Russes, mais également par les Serbes, les Monténégrins, les Macédoniens, les Bulgares, les Biélorusses aussi bien que par beaucoup d’autres peuples non-slaves de l’ex-URSS, ainsi que par les Mongols : environ deux cents millions de personnes en tout. Depuis l’entrée de la Bulgarie dans l’Union européenne le 1er janvier 2007, le cyrillique est devenu le troisième alphabet officiel de l’Union européenne après le latin et le grec.

La langue russe contemporaine comprend 33 lettres. Dans son évolution à partir du vieux slave, elle a fait l’objet de plusieurs réformes menées à cause de simplifications phonologiques et morphologiques subies par la langue parlée, la politique de modernisation et d’ouverture du pays sur l’Europe menée par Pierre Le Grand et l’intérêt de faciliter son apprentissage.

Share this Page: